lundi 4 avril 2016

LA LETTRE FORMELLE



LETTRE FORMELLE

Remettez les différentes parties à leur place :

Laetitia Vertaldi
118, avenue du Général Leclerc
75014 Paris
Promovacances
118, rue Réaumur
75002 Paris

Paris, le 15 Novembre 2012
Objet : Séjour à l’hôtel Bonvent
Réf. Dossier : A237259

Madame, Monsieur,

            --1--, je vous confirme que je suis extrêmement déçue de mon séjour à l’hôtel Bonvent de Biarritz, du 20 au 27 août.
            Sur votre site, --2-- cet hôtel disposait d’une piscine en libre accès. --3-- elle était en réparation. Vous annonciez que la plage de la Côte des Basques, située à proximité de l’hôtel, était idéale pour surfer. --4--, il n’y avait pas de vent et si la plage était effectivement en bas de l’hôtel, il fallait parcourir 5 kilomètres pour descendre de la falaise --5--: vous imaginez ce que cela peut représenter avec une planche de surf à la main.
            --6-- , l’hôtel était sale, le ménage mal fait et ma chambre donnait sur le parking et --7-- comme le montrait votre photo.
            --8-- , la nourriture était immangeable. J’ai --9-- été malade plusieurs fois pendant mon séjour et je suis sûre que le problème venait du restaurant de l’hôtel, le seul dans lequel j’ai mangé --10-- à 10 kilomètres à la ronde.
            Je suis --11-- déçue par votre agence --12-- à un tel service.
            Vous trouverez --13-- les photos que j’ai prises et --14--.
            Je vous demande --15-- de bien vouloir me rembourser la somme de 1200 euros qui correspond à 50% de la somme totale --16-- (sans compter les frais médicaux et les taxis que j’ai dû prendre pour remonter de la plage à l’hôtel).
            Dans l’attente d’une réponse rapide --17--, je vous prie --18-- , Madame, Monsieur, mes salutations distinguées.

Laetitia Vertaldi

Afin d’y accéder 

Ci-joint

D’agréer

D’ailleurs

D’autre part

De votre part

Donc

Enfin

Mais

Non sur la piscine

Or

Que j’ai versée

Qui ne m’avait pas habituée

Qui vous prouvent ce que j’avance

Suite à notre conversation téléphonique de ce matin

Vous affirmiez que

Vraiment

Vu qu’il n’y en avait aucun autre



Aucun commentaire: